L'ordre de Canardville - Chapitre 8

Publié le par Kurisutofu

L’ordre de Canardville : Chapitre 8


Je regardais le combat du cafard et du chat depuis le sofa, ou plutôt, je regardais des morceaux de combat car je ne pouvais pas tourner la tête.

Je vis le cafard sortir une épée de son sac et se jeter sur le chat. Dans les airs, une onde entoura l'épée, la même onde que j'avais put voir autours de la sorte de scie circulaire.

Même si l'épée n'était qu'à quelques centimètres du cou du félin, celui parvint à esquiver l'attaque en effectuant une acrobatie que seuls les animaux de son espèce pouvaient réaliser.

Depuis le début, le cafard était plutôt défensif alors que le chat agressif, mais maintenant que l'onde enrobait l'épée, les rôles s'étaient inversés. Je pouvais voir le chat faire très attention d'éviter cette arme alors qu'il n'en avait à peine tenu compte lorsqu'il s'agissait d'un vulgaire alliage de métaux. J'en concluais donc que l'onde brillante devait détenir un pouvoir destructeur redoutable.

Le chat continuait d'esquiver les attaques incessantes du cafard qui semblait transformé. Il sautait, volait, courrait et ne laissait aucun répit au félin, il ne faudrait pas longtemps pour que le chat fasse une erreur mortelle. Il me fallait faire quelque chose! Le problème était que je ne connaissais rien de leur monde. Qu'est-ce qui pouvait contrer une arme à onde?

Et là, l'idée me vint!


« Hé! Chat! Utilises la scie! »


Cela me faisait bizarre de parler à un animal. J'avais toujours considéré les gens parlant aux animaux un peu idiots et voilà que je faisais pareil. Certes, ces gens-la ne s'étaient pas fait attaqués, paralysés et torturés par un cafard ultra fort.

Le chat avait dut entendre mes paroles car je vis ses oreilles tourner mais ils ne semblait pas qu'il soit intéressé par la scie circulaire. Ou alors il ne pouvait pas la chercher des yeux car il était occupé à surveiller les mouvements de l'insecte!


«  Elle doit être pas loin de ma jambe, sur la gauche! »


Je devais avoir deviné juste car le chat se déplaçait petit à petit vers ma jambe, tout en esquivant les attaques de son ennemi. Ennemi qui, s'il m'avait entendu, n'en montrait aucun signe et n'essayait pas d'atteindre l'arme en premier.

Après ce qui me paraissait une éternité, le chat dut arriver au niveau de l'arme. Je ne pouvais être sur car les deux animaux étaient hors de mon champs de vision mais lorsque je vis le cafard revenir rapidement en arrière, là où je pouvais le voir, je compris que le chat avait dut s'emparer de l'arme trouvée sur le sol.

Mes doutes furent confirmés lorsque je vis réapparaitre le chat avec la scie dans la bouche, l'onde toujours présente autour de la lame tournant rapidement.

Les deux adversaires se regardaient fixement, sans bouger et le temps paraissait comme suspendu. On pouvait sentir qu'il allait s'agir là de l'attaque finale, l'attaque qui fixerait l'issu du combat. J'étais aussi nerveux qu'un parieur espérant que son combattant gagne le combat, sauf que dans mon cas, c'était ma vie qui était en jeu!


«  Que crois-tu faire avec çà? »


C'était le cafard qui avait rompu le silence d'un air sarcastique.


«  - Ben, Qu'ech que tchu crois? Che fais tche decoupfer en deux »


Le chat avait répondu mais je n'étais pas sur de ses paroles, l'engin dans sa bouche ne lui permettait pas de s'exprimer clairement, et lorsqu'il parlait, des filets de bave s'échappaient de sa bouche.


«  - Ah ah! Toi? Me découper avec une arme fabriquée par mon espèce?! Ne me fais pas rire! »


Apparemment le cafard avait compris les paroles du chat et cela le faisait rire, cela n'augurait rien de bon pour moi!


«  Finissons-en, Toufou! »


«  - Avec plaijir! »


Je vis les deux animaux courir l'un vers l'ordre, le cafard tenant son épée à deux mains, tel un samouraï, et le chat mordant la scie à pleines dents et courant de ses quatre pattes. La situation me semblait plus favorable pour le cafard car le cou du chat ne semblait pas posséder autant de liberté de mouvement que les bras du cafard. Pourtant, il fallait que le chat gagne, je ne voulais pas mourir!

La scène m'apparaissait au ralenti. Était-ce dut à l'adrénaline coulant dans les veines de mon corps inerte ou bien était-ce dut à la situation irréelle dans laquelle je me trouvais? Peut-être les deux.

Je pouvais voir les mouvements des deux animaux facilement et je pouvais presque prévoir ce qu'ils allaient faire. Mais l'action qui suivit, je n'aurais pas put la prévoir tellement elle était inattendue.

Le cafard sauta d'un bond qui m'aurait semblé rapide si je ne voyais le combat au ralenti, il ciblait clairement la tête du chat et même si je vis que le chat l'avais remarqué aussi, ce dernier ne semblait pas vouloir l'éviter. La lame se rapprochait de plus en plus de la tête du félin et lorsqu'elle fut presque en contact, le chat se décida d'esquiver en se roulant sur le coté, il s'agissait de la même stratégie utilisée plus tôt et le cafard le comprit aussi, il fut rapide à réagir et ses pattes antérieures ayant à peine touché la surface du sol qu'il s'élançait de nouveau vers le chat. Et le coup d'épée du cafard allait faire mouche cette fois-ci.

Ce n'était compter sur la parade du chat. Il para le coup de sa patte mais le cafard la trancha tellement facilement que je n'en croyais pas mes yeux. Je vis la patte du félin tomber inerte sur le sol alors que le chat miaula de douleur et la bouche ouverte, la scie circulaire tomba sur le sol, laissant mon sauveur à la merci de mon agresseur, et je ne pouvais rien faire pour renverser la situation.

La scie était derrière le cafard, qui se tenait entre l'arme et le chat recroquevillé sur le sol, tentant de trouver un équilibre tout en préservant ce qui lui restait de sa patte avant-droite. Je pouvais voir qu'elle était coupée au niveau de ce l'on pourrait considérer comme le coude des chats. Le cafard bloquait l'accès à la scie circulaire et semblait se calmer, comme s'il savourait le moment, sachant que désormais, la victoire lui appartenait.

Il s'avança vers le chat, leva son épée lentement et mime au ralenti, je put comprendre ses paroles.


«  - Adieu, pitoyable créature. Tu as été bien arrogant et fou pour te mesurer à un cafard du C.E.A.C. »

« Cela aura causé ta perte »

Et l'épée s'abattait sur le chat.

Mais une chose incroyable se produisit. Le chat, toujours recroquevillé sur le sol donna un coup de queue qui contourna le cafard. Un coup de queue tellement rapide que même au ralenti, je ne l'avais qu'entre-aperçu. Le coup ne visait pas le cafard mais l'arme derrière lui et lorsque le chat put l'atteindre, la force et l'angle appliqués sur l'arme la firent voler vers le cafard.

La scie trancha l'insecte en deux qui tomba vers le sol avec un regard médusé. Serais-je donc sauvé?!

Et comme cela m'était venu, ma vision au ralenti s'en alla et tout redevint de nouveau normal.

Je vis le cafard coupé en deux sur le sol, mais toujours vivant, et puis le chat se relever tant bien que mal et se diriger vers le mourant.


«  - Adieu, pitoyable créature. Tu as été bien arrogant et fou pour te mesurer à un chat du S.P.C. »

« Cela aura causé ta perte , enfin, un truc du genre quoi.»

Le chat se mit à rire en regarda le cafard s'essouffler de plus en plus, mais celui-ci parvint à bouger encore un peu, leva la main sur son pectoral gauche, et s'adressa au chat.


«  - Rigole tant que tu le peux. Tu ne sauras plus jamais en paix. Tu seras traqué jusqu'à ta mort. Je serais vengé et tu connaitra enfin la puissance des cafards! Lui non plus d'ailleurs ne sera pas épargné! »


Ces dernières paroles m'étaient vraisemblablement destinée.

Quelque chose se passait sur les deux morceaux du corps de l'insecte, ils se mirent a briller d'une lumière de plus en plus vive et avec un bruit d'aspiration sec, ils disparurent!

Il ne restait dans la pièce que le félin, sa patte et moi. Les armes et le sac du cafard avaient aussi disparu.


Le chat se tourna vers moi et me dit:

«  - Je crois que je te dois quelques explications. »

Commenter cet article

Davebond 00S 04/11/2009 14:50


Un combat haletant très intéressant ! En attente des explications !


Kurisutofu 04/11/2009 14:52


Bientot normalement ;)


Chantal 04/11/2009 12:18


hey, moi aussi je veux des explications ! J'ai toujours préféré les chats aux cafards, maintenant, je sais pourquoi.


Kurisutofu 04/11/2009 12:30


Tu les auras en meme temps que tout le monde! ^_^


Nelly 04/11/2009 07:48


Bien fait pour le sale cafard !! Pauvre chat quand même... ^^


Kurisutofu 04/11/2009 08:35


Ouais, je sais mais bon, l'important, c'est que je sois sain et sauf ^_^